Le bleuet sauvage

LE BLEUET SAUVAGE (Vaccinium Angustifolium)(airelle à feuille étroite) et LA MYRTILLE en Europe (Vaccinium Myrtillus)(airelle fausse myrtille) font partie de la famille des airelles qui comprennent 150 espèces, pas toutes comestible cependant.

Le bleuet nain est une plante indigène de l’Amérique du Nord. Les principales régions productrices de bleuets sauvages sont le Québec, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard et le Maine.

LE BLEUET SAUVAGE aussi connu sous le nom de bleuet à feuille dentelée est un arbuste de 30 cm, étalé et très ramifié croissant dans l’est de l’Amérique du Nord. Le fruit de l’arbuste, le bleuet, est le symbole de la ville de Dolbeau-Mistassini, dans la région du Lac-Saint-Jean au Québec, ville considérée comme la « capitale mondiale du bleuet ». Il est aussi le fruit symbole de l’État du Maine aux États-Unis. Il ne faut pas confondre l’airelle à feuilles étroites (bleuet) avec la myrtille. Le bleuet ne pousse qu’en Amérique du Nord, alors que la myrtille pousse aussi en Europe et en Asie. Véritable tradition culinaire québécoise, l’usage des bleuets pour des fins alimentaires remonte aux Amérindiens.

Le bleuet sauvage pousse à l’état sauvage dans les bois, les tourbières ou en montagne. Les indiens d’Amérique du nord se servaient de bleuets pour assaisonner le pemmican (Le pemmican est une recette typiquement amérindienne constituée de graisse animale, de viande séchée et réduite en poudre, ainsi que de petits fruits. En mélangeant ces ingrédients, on obtient une espèce de pain, ou un pâté, qui a la qualité de ne pas moisir. En fait il pouvait se conserver des dizaines d’années, même plus. Il est surtout utilisé pour les expéditions polaires).

Le bleuet sauvage pousse un peu partout, mais surtout où les feux de forêt ont fait rage. Au Québec, un grand nombre de bleuetières ont pris la place d’anciens peuplements de pins gris.

En premier lieu, le bleuet est une fleur blanche et ensuite, le bleuet est blanc pendant environ deux semaines et devient ensuite rouge et lorsqu’il est mûr, il devient bleu. C’est de cette couleur que vient son nom.
Les récoltes ont lieu de la mi-juillet à la fin août. Bien que la grande partie de la production soit transformée, le pourcentage de bleuets vendus à l’état frais augmente sans cesse.

85 % de la production totale de bleuet au Québec provient du lac-Saint-Jean et 9% provient de la côte-Nord. 6 % provient de L’Abitibi, Mauricie, Bas –Saint-Laurent, Chaudière-Appalaches, Gaspésie et Capitale-Nationale.

Les superficies aménagées au Québec représentent environ 32,000 Hectares.

Le bleuet croît dans des sols sableux, bien drainés et riche en matière organique ayant un PH entre 4,0 et 5,5.

Chaque bourgeon produit une grappe qui porte en moyenne 5 a 6 fleurs. Les fleurs doivent être pollinisées pour produire des fruits.

Les fleurs ouvertes subissent des dommages sévères si la température baisse sous les -3,5 Celsius ainsi que les rhizomes (racine) aux alentours de -25 Celsius.

Il en existe une trentaine de variété comestible. La plupart sont des arbrisseaux de moins de 30 cm (1 pied) de haut qui produisent des fruits minuscules de la taille de petits pois. Certaines variétés géantes atteignent plus de 2 m et produisent des bleuets gros comme des billes. Les fleurs d’un blanc rosé ont la forme de clochettes. Les fruits sont réunis en grappes. La chair sucrée du bleuet contient de très petites graines.

Le bleuet nain (Vaccinium Angustifolium) est souvent plus sucré et plus savoureux que le bleuet géant (Vaccinium Corymbosum) .Une mince pellicule cireuse et naturelle, la pruine, recouvre fréquemment ce fruit et lui donne un aspect terne.

LA MYRTILLE (Vaccinium Myrtillus) (airelle fausse mrytille) originaire d’Europe et d’Asie, croît surtout à l’état sauvage sur un arbrisseau atteignant de 20 à 60 cm de hauteur dont le feuillage vert devient rouge foncé à l’automne. Elle apparaît en petites grappes après la floraison de petites fleurs blanches. C’est un fruits d’environ 8 mm de diamètre. La myrtille ressemble au bleuet nain mais provient d’une espèce différente. Ses tiges sont couvertes de poils. La plante est plus branchue que le Vaccinium Angustifolium. Le fruit bleu ou noir est également recouvert de pruine.

La myrtille est si populaire en France qu’elle porte différents noms suivant les régions où elle pousse: airelle, bluet, mauret, cousinier, lucet, geule noire, raisin de bruyère…