Champion des antioxydants

(valeur nutritive, combat le cancer du colon)
Parmi une vingtaine de fruits, le bleuet se classifie premier pour sa capacité antioxydante. Suivent les canneberges, les mûres, les framboises et les fraises. N’hésitez pas à colorer vos assiettes de ce petit fruit afin d’aider votre organisme à combattre les radicaux libres.

Troubles liés au vieillissement. De plus en plus de recherches démontrent que les aliments riches en antioxydants, en particulier les fruits et les légumes, pourraient contribuer à prévenir certains troubles liés au vieillissement1. À ce propos, des chercheurs ont observé une amélioration particulièrement importante des difficultés d’équilibre et de coordination chez les rats âgés nourris d’extraits de bleuet. La combinaison de flavonoïdes (particulièrement les anthocyanines) et d’autres composés contenus dans les bleuets offrirait à la fois une protection antioxydante et anti-inflammatoire. Comme la vulnérabilité de l’organisme aux radicaux libres augmente avec l’âge et que l’inflammation joue un rôle important dans le processus de vieillissement, il semble donc y avoir des perspectives intéressantes quant au rôle potentiel du bleuet dans la diminution de la progression de certaines maladies comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson.

 

Cultivés ou sauvages?

Les bleuets sauvages auraient une capacité antioxydante plus élevée que les bleuets cultivés. Toutefois, le bleuet étant en tête de liste des fruits les plus antioxydants, leur consommation est encouragée, quelle que soit leur variété.

Maladies cardio-vasculaires. Des études cliniques et épidémiologiques indiquent que la consommation de flavonoïdes dans les aliments et les boissons peuvent diminuer le risque d’athérosclérose, un facteur de risque des maladies cardio-vasculaires. Il a été démontré in vitro que les flavonoïdes des bleuets, tout comme ceux des canneberges, offrent une protection contre l’oxydation et l’inflammation des vaisseaux sanguins, deux facteurs impliqués dans l’apparition des maladies cardio-vasculaires.

 

Cancer

Des chercheurs ont évalué l’effet des extraits de bleuet et de myrtille sur la croissance des tumeurs. Ils ont constaté que ces deux extraits possédaient les activités antioxydantes les plus élevées parmi six petits fruits, dont les fraises, les canneberges, les framboises et les baies de sureau. De plus, les extraits de bleuet et de myrtille avaient la propriété de diminuer la formation de nouveaux vaisseaux sanguins in vitro, phénomène que l’on observe au cours de la formation de tumeurs. Dans une autre étude, l’extrait de myrtille s’est avéré le plus puissant pour inhiber la croissance de cellules leucémiques ainsi que de cellules cancéreuses du côlon et ce, parmi dix extraits différents de petits fruits. Ces études laissent présager que les flavonoïdes du bleuet et de la myrtille pourraient jouer un rôle protecteur dans l’apparition de certains cancers. D’après une étude récente, le bleuet agirait même sur les gènes, en empêchant l’apparition de certaines mutations causant le cancer.

 

Flavonoïdes

Les flavonoïdes sont les plus importants des antioxydants que renferme le bleuet. Ils sont impliqués dans la neutralisation des radicaux libres du corps, permettant ainsi de prévenir l’apparition des maladies cardio-vasculaires, de certains cancers et d’autres troubles liés au vieillissement. Parmi les flavonoïdes les plus importants du bleuet, on retrouve les anthocyanines, dont le contenu augmente en fonction du niveau de mûrissement du fruit.

Le bleuet est une source de vitamine C. Une portion de 125 ml comble plus de 8 % des besoins en vitamine C chez l’homme. Le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes; elle contribue à la santé des os, des dents et des gencives, aide à l’absorption du fer et protège contre les infections.

 

Potassium

Le potassium est le minéral le plus important du bleuet. Dans l’organisme, il sert à équilibrer le ph du sang et à stimuler la production d’acide chlorhydrique par l’estomac, favorisant ainsi la digestion. De plus, il facilite la contraction des muscles, incluant ceux du coeur.

 

Valeur nutritive

Eau 85%, protéines 0.7g, matière grasses 0.4g, glucides 14g, fibres 2.3g, calorie 56